Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui de carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss piqua en l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic en cloche ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au camail nourri de staff à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre du vrai éradiqué des faux bourgs en vrac et fourré à l'air mine de ver-ité divers-e et grisante de la tête aux pieds...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

24/07/2012

ILPADELT marque où sis ILLA Pas DEux Têtes en Se-cret Templier suRvivant de l'OrDre ainsi ReSTé enDOrmi ?

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)

Une certaine Dalle des Chevaliers à Rennes-le-Château...
Blason de la ville d'Albi, en pays de Cocagne...
"Sigillum Comutatis Albie", croix de L'or reine,
d'Anjou, ou d'en joue attire feu nous y aide ?
De gueules au château crénelé de quatre pièces d'argent, maçonné de sable, ouvert du champ de deux portes coulissées d'argent, d'un léopard d'or, les pattes posées sur les quatre créneaux, le tout brochant sur une croix archiépiscopale d'or posée en pal, adextrée en chef d'un soleil du même et sénestrée d'une lune en décours d'argent. (ALBI)
 Aux XIIe et XIIIe siècles, Albi est un centre du mouvement religieux cathare ; une controverse qui s'y tient donne d'ailleurs aux Cathares le surnom d'Albigeois (ceux qui défendent la doctrine défendue à Albi). L'hérésie progresse rapidement et les diverses missions et prédications des prêtres de l'Église catholique romaine n'empêchent pas son essor. Le catharisme est violemment réprimé lors de la croisade contre les Albigeois. Albi passe pourtant dans le camp catholique sans résistance ; le vicomte de Carcassonne, Raimond-Roger Trencavel, perd son fief en 1209 lors de la prise de Carcassonne. Par la suite la construction du palais épiscopal fortifié de la Berbie et de l'imposante cathédrale Sainte-Cécile ancre la ville dans le giron de l'Église. Les évêques veulent marquer le pouvoir de l'Église grâce à ces nouveaux bâtiments si épa-tants. Une ressemblance frappante entre la dalle des chevaliers et partie du blason d'Albi en "M" ? (...LAbii reatuM...)
La réflexion du Baron :
Le blason des Hautpoul comprend six coqs posés 3, 2 et 1 (comme autant de voyelles ?) et deux fasces de gueules (aux deux fois dix pour vain qu'on sonne ?), en supposant facilement que les deux voyelles du milieu soient O & U, interpellant les huit consonnes du PeCH de BuGaRaCH en la justification du pluriel de Seth mots finissant en OU avec X au lieu de S, rapproché à faire avec le blason d'Alby ? Jean de MontAGu était-il Templier, d'un ordre non éteint vers 1400 ?

2 commentaires:

  1. C'est clair que 2 x 13 = 26

    Mais moins clerc que 10+3 = 13, x 2 = 26 ?

    Lecteur, si tu pouvais percevoir tout ce qui tient sur ce post qui est fait pour que tu n'y entendes rien !

    @+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui peut d'ailleurs être exprimé très justement entre consonnes et voyelles sous la formule (10 + 3) x 2 = 26,
      Un des nombres de 22 à 43 inclus dans le choeur du cube lié à l'échiquier...
      (Voir post antérieurs)

      @+

      Supprimer