Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate au carré L'est d'analemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus, car l'essence ciel pour kiss pique à l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au staff nourri à l'affable et monacal occulte qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

07/05/2010

Rennes-le-Château : Rubedo, Nigredo ne sont pas caRNage en 2 tours 3 Dés d'1 Albedo réutsi en niD d'abeille :


En-caissons ouïr le cuisant chant NARC au tic qui va et vient du chardonneret, à l'en vue son peint à DOs roux ->
Le Guerchin voeux la Paix et pas la guerre, non plus que poussin à tenir ailier, sang est au repaire du post si bilingue du 10/04/10.

Une révélation sur la dalle de Blanchefort ? (par un chardonneret !) :
CELLIS : C'est lys, c'est lisse, consommer une rupture d'avec ille ?
"Ciel may be joues raides en some bec arent CELLIS : assez d'ille, ça n'est pas un cas lisse d'ailes à marie haut", pour 2 clés ci trie ni tasse en un seul "ET IN ARCADIA EGO" à clivé dimorphisme : Celle (authentique) d'ille et celle poids vrai cas la mare en travée à RLC. Cardou est lys ou lisse ?
Dans le sillage d'ille (en lys), un plan Beranger qui dérange : RLC (en lice), délice "Et in arcadia ego" bis, moins monarchico-ecclésiatique que le premier ?
La réflexion du Baron : Calame n'est pas calamité à deux clés pour une serre hure à mode y fier, c'est une question d'elle (cas Ra) vage habile à s'habiller...

1 commentaire:

  1. Là, c'est l'oiseau qui réclamait de la haute vol-tige (lol)!
    @+

    RépondreSupprimer