Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui de carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss pique à l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au staff nourri à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

05/06/2010

Deutéronome et metronome à mettre aux normes du maître est talon-talent...l'Epoque moderne sans doute ?

titre cliquable
Officiellement : l’Époque moderne – ou les Temps modernes – couvre la période historique commençant à la fin du Moyen Âge, généralement placée en 1492, jusqu'à la Révolution.

Peut-être Rome aurait-elle préparé l'advenue de cette époque en coulisse ?
(devant le dictat du progrès par les découvertes)

->J-D. Cassini que l'ondée couvre...,
le premier d'une "dynastie".
Premier directeur de l'Observatoire de Paris (1669).

La réflexion du Baron : Cassini n'est pas casus belli..., ni clé

8 commentaires:

  1. Bien le bonjour Baron ...
    Me promenant au château de Falaise , usent été mes pas confortés de lier certaines pièce de l'échiquier ..
    Vous me dites précédément dans une réponse courtoise que le sous- sol aménagé de RLC n'est qu'un détail qui n'éffleure pas votre découverte ..
    Pourtant sans explorer des pistes bien balayées par Leblanc en particuliers ..
    Je m'étonne de tels propos , car des liens il y en a et c'est étrange que vous n'abordiez que musicalement les portées qui nous questionnent ..

    @vec le plaisir de parcourir votre dialectique ..
    Merkur ..

    RépondreSupprimer
  2. Bien le bonsoir à vous...

    En plus de la dialectique (de sire-constance), permettez-moi d'insister sur les novations et autres anti-conformismes où j'entraîne (et élève) l'affaire de RLC hors de ses habituelles ornières.

    Vous comprendrez ainsi mieux que d'aucuns se feront un plaisir d'en revenir à ce qui fut déjà écrit en référentiel à RLC, et sauront bien me le rappeler par la suite (lol).

    Chaque chose en son temps, la question musicale est fondamentale à l'entrée dans l'époque moderne, mais elle n'est pas la seule, certes.
    Seulement elle fut aussi (et entre autres) le faire valoir d'ille sur têt, en interaction avec RLC, elle est donc très importante.

    En élargissant les connaissances sur 4500 ans d'une façon entièrement logique et cohérente, il est évident que je ne puis m'étaler sur tous les sujets, mais sur le principal en structures.

    J'essayerai de revoir ces détails dont vous parlez.

    au plaisir...

    RépondreSupprimer
  3. Merci de cette oraison historique qui vous libérera , tout en vous plongeant dans un tourbillon médiatique certain ..
    Mon regard est celui passionné qui conforte les multiples puzzles disposés ça et là , encore visibles ...lisibles , potentiellement exploitables ..
    Tellemnent d'histoires composent l'histoire officielle et celle des impertinants opportuns , que nous regardons d'un regard affectif les rayons audacieux des plumes accordées par la FNAC ..
    Certains détails entrevus lors de voyages me pérméttent d'estimer un lieu commun entre nombreuses places d'armes qui ponctuent de leurs faits , une trame dont aucun ouvrage ne définit l'ombre , ceci est une confidence où dance une réalité soustraite aux phantasmes les plus romantiques ..
    Je suis soumis au dictat de la traçabilité car mon fonctionnement est singulier ne laissant que peut de place aux romans de gare ..

    Bon aparté egocentrique faite ,il n'en reste que l'encre est encore un moyen d'expréssion précieux .

    Vos remarques sont d'une facture inédite .

    @u plaisir de vous lire ......Merkur..

    RépondreSupprimer
  4. Bon dimanche alors.

    Je continue mon chemin sur un RLC inédit en ce blog, en attendant d'être repéré par un éditeur ou un auteur intéressé par mes connaissances,ou tout autre exploitant.

    Les romans de gare dont vous parlez ne sont pas les bibles ou autres livres du même genre au moins ? (lol)

    @+

    RépondreSupprimer
  5. La limite les frontiéres , déssinées , par la main ...mais l'oeil qui regarde la terre depuis le ciel n'en voit guère ...
    Votre soucis , votre thérapie , votre deal est de plus en plus difficile à cerner , comme Saunière , vos leurres sont des remparts pour une réalité que vous voudriez amorçer avec un impact , implaquable ..........
    Mesurez-vous , ou sous-estimez-vous les piéces en place sur l'échiquier , les cavaliers et les fous peuvent-ils tomber les Tours ......

    Votre je , votre jeu est dangereux car de plus en plus lisible , est-ce parce-que vous vous en rendez compte que vos posts manquent d'encre .

    Je suis contemplatif de ce poker , pourrez-vous user de vos cartes pour refaire le Monde ...

    les romans de gare que je ne lis pas , je les écris il est plus facile alors de montrer du doigt la lune , puisque tout le monde regarde mon doigt ...

    Pardonnez cette glissade , me lire entre les lignes n'est pas la plus simple des articulations , à Sion ....

    Merci en tous points , vous étes trés cher et surestimez l'intêret , bien plus lourd que Dan Brown je vous l'accorde , mais son jeu est déjà une mythologie socialement correcte , c'est chouette ,mais pour faire Mat !!!

    Que l'histoire soit écrite par les vainqueurs ne signifie rien , car le présent est la manestria qui impute au vivant , l'ignorance de son faît ..

    @u plaisir de vous lire , mes salutations ..Merkur

    RépondreSupprimer
  6. Quel honneur de dépit et de défi en faîte vous me fêtes !

    Sachez en deux mots que je peux lancer la machine infernale de la curiosité en écrivant juste un phrase et en montrant également un schéma, et le tout : d'implacable en attitude béat à battre!

    Un jour, vous saurez, et vous serez le premier étonné, curieux de savoir que vous êtes...et cela dépassera largement votre entendement.

    Chaque jour qui passe confirme ma certitude que je suis le seul au monde à savoir, alors je porte des stocks à jeu tellement d'indices et/ou de peaux de bananes(lol), pas facile à discerner ?

    @+

    RépondreSupprimer
  7. Je rends au Baron ce qui appartient au Baron ./

    Rien de plus .

    Je sais déjà ce que ce que je ne suis pas ...!!

    Merci de vos réponses courtoises .......Merkur

    RépondreSupprimer
  8. Et ainsi donc, je suis (du verbe suivre) ce que je sais...

    Je sais aussi que je serai un jour vendeur de toutes mes connaissances, n'ayant pas l'intention de "plonger dans un tourbillon médiatique certain", pour reprendre votre expression.

    Question d'appartenance à la confidentialité du chercheur(lol)

    @+

    RépondreSupprimer