Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui de carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss pique à l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au staff nourri à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

21/02/2011

La question du devin et du divin, astral et céleste, et une supputation sur la pensée supposée de l'homme de Néandertal :

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)
titre cliquable, images également pour agrandir
Carte de répartition des principaux sites ayant livré des
restes de pré-Néandertaliens ou de Néandertaliens anciens
Carte de répartition des principaux sites ayant livré
des restes de Néandertaliens classiques
Et si cela avait été une erreur de l'humain que de s'extasier en idolâtrie vers des divinités nées de l'imaginaire ou relevant du registre du symbolique, alors que les astres ou/et leurs positions relatives auraient peut-être une telle influence sur le vivant qu'ils puissent être directement évoquées et invoqués en réalités empiriques d'ordre vibratoire ou giroscopique ?

Et si l'homme de néandertal s'y était bien mesuré et adapté sa connaissance au point de justifier d'un cerveau plus important que l'homo sapiens sapiens ?

La première étape (à gauche) correspond à des fossiles généralement attribués à Homo heidelbergensis : c’est le cas de l’Homme de Tautavel (- 400 000 ans), trouvé dans les Corbières en France, de la mandibule de Mauer (- 600 000 ans), trouvée près de Heidelberg en Allemagne, ou du crâne de Petralona (Grèce).
La deuxième étape (à droite) est marquée par les fossiles de Swanscombe (Angleterre), de Steinheim (Allemagne) ou de la Sima de los Huesos à Atapuerca (Espagne). (Source : Wikipédia)

Stonehenge n'apparaît pas sur ces cartes, puisque n'étant pas relié directement à l'homme de Néandertal, mais précisément : les sites pré-mégalithiques peuvent-ils être associés à des restants de connaissance ou une tradition de type néandertalien ?
La réflexion du Baron :
à remarquer au sud de l'Angleterre (comme Stonehenge), la présence de sites Néandertaliens anciens à Boxgrove et Swanscombe, BS au hasard désir constance...
ceci à l'Est de l'Angleterre, mais présence aussi de sites Néandertaliens "récents" à l'Ouest : au nord et au sud de la région de Cardiff et Bristol (Stonehenge situé alors entre des sites néandertaliens anciens et récents ?)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire