Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui de carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss pique à l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au staff nourri à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

04/08/2012

Carré "à codigo" que celui de SuBirachs, transfert de numéros en lettres peut être et limitation à 15 au lieu des 26, Pastel "Isatis Tinctoria" vers LautReC et "Reseda Lutea" doléanCe pastis aux deux questions de berge ère insiste ?

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)

Passage aux lettres numérotés suivant alphabet moderne...
Pigment bleu du pastel
PAstel et REséda vers...
une verte clé PRAE-CUM
en tendue Coume Sourde ?
séda, et non Rhedae,
à S contre H, en Jaune...
d'arc en diagonale, d'or est mis.
Au hasard des 15 premières lettres dont une manquante et deux autres en double, se retrouvent en extrémité des diagonales : A et O (comme apha et oméga, ou SATOR..., M et D (Maguen David ou Magen David) en hébreu, c’est-à-dire "bouclier de David" l'étoile symbole du judaïsme, Cf. aussi M & D de Shugborough Hall).
Les mots ANGE et JACOB se lisent également dans ce carré, où l'on devine COMBAt, manque alors le T, tout comme le U de ut, alors que DO est représenté. Quant aux deux lettres doubles J & N, elles pourraient ramener au Je et au Nous (Singulier et Pluriel), mais serait-il plus intéressant de reconsidérer la ligne chiffrée du haut à 1 & 4, d'où sont aussi issus les changements et variations de numéros du carré originel d'ordre 4, pour stipuler qu'un écart franc d'une lettre (M) fait passer du L au N et qu'un écart franc de quatre lettres (FGHI) fait de même du E au J, obtenant ainsi un doublé pour LE, simple "article" border-line en trop à l'entrée de l'église de RLC (par ce signe tu LE vaincras), ceci sous les ailes des quatre anges et au-dessus de celles d'un Asmodée...
La réflexion du Baron :
Un beau vase en ABéCéD'aire est également offert par ce carré de lettres, reste à parfaire le vrai parmi les manquantes et les intrues des quinze (moins la 12° : L), et d'y adjoindre quelques absentes des onze, à remarquer que la formule ILPADELT contient 2 L et le I du début pour un J, le P étant la 16° lettre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire