Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui de carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss piqua en l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic en cloche ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au camail nourri de staff à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre du vrai éradiqué des faux bourgs en vrac et fourré à l'air mine de ver-ité divers-e et grisante de la tête aux pieds...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

03/08/2012

Temple Expiatori de la Sagrada Família à Barcelone, 2 doubles : 10 et 14 pour une Constante de 33, exit 12 et 16...

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)

Carré SuBirachs, aux déplacés 11,15 et 12,16 remplaçés...
Le Baiser de JudaS, portail Ouest, dit de la Passion
Ce carré, inspiré d'ordre 4 indiqué dans les posts précèdents, était-il connu avant le XX° siècle et auquel cas serait-il une resurgence d'origine templière à perdurer en codex ? Mais la constante ne se suffit pas des dix lignes (8 horizontales et 2 diagonales, elle est aussi adapté à la somme chaque quartier de quatre nombres, au carré cental, et à la somme des coins, soit 16 au total, autant que de cases, encore qu'il soit possible d'y rajouter 2 par 2 les opposés du carré central pour obtenir 18 possibilités de 33. Est-il possible d'y adjoindre à façon les huits nombres déjà cités plus avant : 22,23,26,27,38,39,42,43 (avec sauts de cavalier d'échiquier pour 26, 38, 39)? Un autre carré d'ordre 4 viendrait-il compléter le fameux palindrome "SATOR..." d'ordre 5 du paléochristianisme, en un complément d'informations tant subtiles qu'occultes ?
La réflexion du Baron :
Ce carré ne comporte que deux chiffres en sa ligne du haut : 1 & 4, chacun trois fois, et le nombre 13 se situe en coin quand il est au centre en carré d'ordre 5...

1 commentaire:

  1. Subirachs est d'abord un sculpteur et peintre catalan de la fin du XXe siècle.

    Il semble donc incongru qu'il ait produit lui-même la formule d'un tel carré, le plus probable étant que ce carré d'ordre 4 si bien modifié et agencé était latent dans les cartons d'un ancien ordre du temple...

    @+

    RépondreSupprimer