Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate au carré L'est d'analemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus, car l'essence ciel pour kiss pique à l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au staff nourri à l'affable et monacal occulte qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

03/10/2010

R-Ose Ana-ïn échelle sise des hauts..., Garrotxa dans la gorge houlà gargue Antoine deux pas-dos-va n'arrête son poids d'objet perdu : lance à Don Quichotte désert vante ès cabale-héros, l'ore-ille est hardie aux sons jeux d'été?

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)
titre cliquable
Est-ce vraiment bien  dies épices que l'on désirait aller chercher Aux Indes,...autre-fois qu'on part hâtive en soie ?
Où sont passés les moulins ?
Le Grand et le Petit ?
Musetango : nid yeux ni mètre...Et in arcadia ego à Buenos Airelles ?
Le G veau dent d'or pour un As, celui en trop dans 1666 remisé en bas sur le tableau ?
Laisse y eux grands tout verts le Nord : mont tout lié, virgule et prieuré, come à ille ?
Et où donc sont les moulins de mon cHoeur, chant de grande et petite mo-yenne* mesure,
Dièse, Bémol, et Bécarre...tant est teinter leurs sons semble atterré ou dés-altéré, eu génie égard ?

Petit tour chez Hergé...
Bas le sac est sur la fresque, bas l'as tôt val lys hébergé sur le tableau,
A la vallée découle oeuvre qui vit perte aux points de tous les rapaces,
L'aigle y a sa place éponyme vaut tour mieux que pire hainés insignes,
Zéro forfait tel un renard achoppé des Corbières à fixer Vega de la Lyre,
Advienne autruche hangard s'il y a gens serrant tant de plumes à l'encrée,
Cris d'oire savent à chevalet de pinces au dessein n'être past heurts DéBilités evinciées avancées.
The Last One ?

Les tableaux de Poussin (et consorts) forment-ils une bande de ciné ? blindée ?
Honorées les oeuvres littéraires tant à cacher un tel secret-aire, sans les toiles ?

La réflexion du Baron : Comme il faut bien un DéBut à tout déboire, ne point s'étonner à visualiser le 1 sur la version 2 des bergers d'arcadie->

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire