Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très é-troit) commis sur plombé de l'un-KoNu sanS Plan B plus impar-able, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui en carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss piqua en l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic en cloche ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au camail nourri de staff à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre du vrai éradiqué des faux bourgs en vrac filtré au travers le chas d'une aigu-ille et versé dans une boîte de paon d'or fourrée à l'air mine de ver-ité divers-e, grisante et graalesque de la tête aux pieds...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

03/10/2010

R-Ose Ana-ïn échelle sise des hauts..., Garrotxa dans la gorge houlà gargue Antoine deux pas-dos-va n'arrête son poids d'objet perdu : lance à Don Quichotte désert vante ès cabale-héros, l'ore-ille est hardie aux sons jeux d'été?

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)
titre cliquable
Est-ce vraiment bien  dies épices que l'on désirait aller chercher Aux Indes,...autre-fois qu'on part hâtive en soie ?
Où sont passés les moulins ?
Le Grand et le Petit ?
Musetango : nid yeux ni mètre...Et in arcadia ego à Buenos Airelles ?
Le G veau dent d'or pour un As, celui en trop dans 1666 remisé en bas sur le tableau ?
Laisse y eux grands tout verts le Nord : mont tout lié, virgule et prieuré, come à ille ?
Et où donc sont les moulins de mon cHoeur, chant de grande et petite mo-yenne* mesure,
Dièse, Bémol, et Bécarre...tant est teinter leurs sons semble atterré ou dés-altéré, eu génie égard ?

Petit tour chez Hergé...
Bas le sac est sur la fresque, bas l'as tôt val lys hébergé sur le tableau,
A la vallée découle oeuvre qui vit perte aux points de tous les rapaces,
L'aigle y a sa place éponyme vaut tour mieux que pire hainés insignes,
Zéro forfait tel un renard achoppé des Corbières à fixer Vega de la Lyre,
Advienne autruche hangard s'il y a gens serrant tant de plumes à l'encrée,
Cris d'oire savent à chevalet de pinces au dessein n'être past heurts DéBilités evinciées avancées.
The Last One ?

Les tableaux de Poussin (et consorts) forment-ils une bande de ciné ? blindée ?
Honorées les oeuvres littéraires tant à cacher un tel secret-aire, sans les toiles ?

La réflexion du Baron : Comme il faut bien un DéBut à tout déboire, ne point s'étonner à visualiser le 1 sur la version 2 des bergers d'arcadie->

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire