Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate au carré L'est d'analemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus, car l'essence ciel pour kiss pique à l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au staff nourri à l'affable et monacal occulte qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

04/11/2010

CapTUre de la câpre pour la raie, et DOnne le cap de Béar à Creus pour SUivre le thon intru en du Bécarre, note : LE grondin est un pesant troisième osant faire à Cerbère le coup douzième d'Hercule Avançant sur le Zodiaque ?

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)
Titre cliquable
Statue de François Arago à Perpignan, et zodiaque...
Cerbère, le chien à trois têtes...
Eurysthée, roi de l'Argolide, donna comme dernière tâche à Hercule la capture de Cerbère vivant, sans arme. Hercule se rendit alors à Éleusis, afin d'être initié aux Mystères d'Éleusis, pour pouvoir entrer et sortir du monde souterrain vivre, et s'absoudre au passage pour avoir tué des centaures. Il trouva l'entrée du monde souterrain à Taenarum, et fut aidé par Athéna puis Hermès pour traverser respectivement dans un sens et dans l'autre. Il passa Charon avec l'aide de Hestia. En passant dans le monde souterrain, Hercule libéra Thésée, mais la terre trembla lorsqu'il essaya de libérer Pirithoos et il dû donc le laisser sur place. Ils avaient été emprisonnés par Hadès, liés magiquement à un banc pour avoir essayé de kidnapper Perséphone : la magie était si forte que lorsque Hercule libéra Thésée, des morceaux de ses cuisses restèrent sur le banc, ce qui explique pourquoi ses descendants ont les cuisses maigres. Hercule rencontra enfin Hadès et lui demanda la permission d'amener Cerbère à la surface, ce à quoi Hadès consentit si Hercule parvenait à maitriser la bête sans arme, ce qu'il réussit ; il hissa alors la bête sur son dos, la traînant hors du monde des Enfers à travers une caverne du Péloponnèse, et l'emmena à Eurysthée qui en fut si effrayé qu'il demanda à Hercule de la ramener au monde souterrain. Au passage à Mycènes, le monstre contamine de sa salive empoisonnée des plantes, que les sorcières utiliseront ensuite pour leurs propriétés maléfiques. (Source : Wikipédia)
La réflexion du Baron : L'abonne PA-rôle à selle des légendes aire chevauchée enfantastique sur le pommeau ? (Cerf et rennes, ber-g-ère...)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire