Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui de carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss piqua en l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic en cloche ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au camail nourri de staff à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre du vrai éradiqué des faux bourgs en vrac et fourré à l'air mine de ver-ité divers-e et grisante de la tête aux pieds...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

24/11/2011

Pech de Bugarach et Vaux le Vicomte : l'étrange ressemblance ? De monts et de vaux dévots au dia-bleu vauvert ?

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)
Le Pech de Bugarach, vu depuis le village (coté N-Ouest)
au centre : la "Pique Grosse", PiGé ?
Vaux le Vicomte, au centre le Campanile au-dessus du
grand salon au Zodiaque : "La Rotonde", ici facade sud.
Extrait Tableau de Poussin
allusion à la Pique Grosse ?
François Fouquet ou Foucquet (1611-1673), prélat français et disciple de saint Vincent de Paul est le frère du surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet. En 1659, il prit la présidence des États de Languedoc (Traité des Pyrénées signé le 7 novembre 1659). Il prêta serment au roi pour son nouveau siège le 26 mars, et fit son entrée solennelle à Narbonne le 2 mai 1660. En août 1661, il présida l'assemblée du clergé. Il prit sa charge au sérieux, visitant en 1659-1660 l'ensemble de ses paroisses. En 1660, il dirigea les travaux du synode du diocèse de Narbonne. Enveloppé dans la disgrâce de son frère le surintendant, il fut exilé à Alençon en 1661. Il avait projeté d'établir un séminaire à Limoux, ainsi qu'une maison de missionnaires pour le Bas-Razès à Notre-Dame de Marceille qu'il confia aux Doctrinaires.
François et Nicolas Fouquet, deux frères : un évèque et un ministre, Traité des Pyrénées en 1659, Vaux le Vicomte : l'Affaire en 1661...
Moulinsart,  (Cheverny...)
Façade à 21 ouvertures, la 22°
consistant en la porte d'entrée...
Aigle de l'Agly au plafond ?,
du provisoire devenu définitif ?
Le château de Vaux-le-Vicomte a été construit pour le surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet, entre 1655 et 1661. Ce dernier fit appel aux meilleurs artistes de l'époque pour bâtir son palais : l'architecte Louis Le Vau, le peintre Charles Le Brun, le paysagiste André Le Nôtre, et le maître-maçon Michel Villedo.
Le grand salon ovale à Vaux le Vicomte est composé de deux demi-cercles ayant chacun six signes du zodiaque sur des cariatides, et reliés par trois portes ouvrant de chaque côté, donnant les unes vers l'intérieur (entre hiver et printemps), les autres vers l'extérieur (entre été et automne).
La réflexion du Baron : Louis XIV s'était déjà plusieurs fois rendu à Vaux le Vicomte ainsi que divers personnages de l'époque, bien avant la fête d'août 1661, d'ailleurs il était reconnaissant à Fouquet de sa fidélité à Mazarin pendant la Fronde...
Vaux le Vicomte en entier = si belle ou bell carte du ciel ? Et si la problématique de "l'affaire" se situait plutôt sur ce plan là, en cas rapace, peu avant 1666 ?
Colis en vRaC : Bugarach, Pique Grosse, ReNnes, VAuX Le VicomtE, Axe, Belle-Ile, Limoux, ARACH-Nid-e, LicoRNe et...WiSIgotHs ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire