Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui de carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss piqua en l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic en cloche ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au camail nourri de staff à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre du vrai éradiqué des faux bourgs en vrac et fourré à l'air mine de ver-ité divers-e et grisante de la tête aux pieds...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

02/03/2012

L'Ourse des Pyrénées, et Grande question de Latitude Nord 41° : "Vérité en deçà des Pyrénées, erreur AU-DElà", Pascal, Pensées, 294. Quatr-ain de l'attitude initiale avec là possibilité d'apercevoir la Grande Ourse toute la nuit.

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)

La Grande Ourse, et Grande Casserole ou Chariot de David en 7 étoiles...
"Manche" prolongeable vers le Bouvier (Bootes) et plus au sud : Virgo
La Grande Ourse dans une de ses représentations célestes...
et ci-dessous dans son environnement céleste.
UrSa Major ?
Une des particularités de la Grande Ourse est au moins de se situer au-dessus de trois constellations qu'elle recouvre d'arc : Cancer, Lion, Vierge, donc la signalétique attribuée initialement à l'été dans le zodiaque tropique ou saisonnier et ainsi conformément à ce qui était si--ralement au début de l'Ere des Poissons, laquelle a réitéré le décalage envisagé et accepté de la précession des équinoxes ("Croire sans voir" ?), due (pragmatiquement) à la variation de la position de l'étoile polaire depuis des millénaires sur DracO & Ursa Minor, comme entraînant une non-fiabilité visuelle des constellations dans une société agraire par variabilité induite de ce phénomène naturel de précession (d'où le Chariot ?), et la nécessité de passer à une version "intellectualisée", soit plus abstraite : les signes, qui conserveraient l'appellation constellaire initiale à référence comportementale.
Ceci suppose alors la dénégation d'une influence possible de nombre d'étoiles majeures des constellations, telles Spica, Régulus, etc... qui ne conservent alors que l'aspect symbolique de leur ancienne assimilation-destination dans l'Ere des Poissons reliée au zodiaque des signes.
La réflexion du Baron :
Il est nécessaire de savoir que d'autres civilisations ont cependant à l'inverse gardé le modèle sidéral (ex : l'Inde) lié aux étoiles et non aux saisons, ou encore des schémas tenant des deux : sidéral & tropique. Mais...qu'en pensait F.B.Saunière ? Aurait-il laissé quelques traces dans son domaine à ce (délicat) sujet ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire