Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui de carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss pique à l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au staff nourri à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

17/01/2011

Un beau vase...(épis'ode 3/3) : France, les sens ciels ne pas perdre la face en phase et faRce de haiNe-hissement :

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)
titre cliquable
Bucoliques Iris des Marais à fleur de lice
Clocher RLC et Corbières (orbi Cérès?)
depuis la terrasse de la tour Magdala
Beauté et Senteur au pis aller de soi-sente fondent déjà 3 et 4
à contre-sens d'indécence aux lames du Lys en Vase à valoir ?
Auvers-Sur-Oise osa Van Gogh et ses iris, mais pas ceux des marais mis en semis par les Valois à façon féconde en faconde,
Les bulles en billes orangeraient les pommes bleues à ce que le schtroumpf en aie les boules sur tRoNc sylvestre en toque d'
Ivoire ou non des branches impertinentes d'aiguilles caduques comme tant d'épées de dame aux clés à cent heures de Licorne,
Sens d'Aude au Ra effarant de belle vue en cils âge fossile pare
la reine des prés à régner qui en Sol se tisse à l'emportée puis
En lisse la feuille de scarole en épée lestée d'un jeté de lit, via l'eau val lie les émaux rincés jet mini à truites arc-en-ciel nids.
Bode TitiuS à 4,3,2 n s'en rapporte à Tétrakys ou à 543 modulo-1 semble une donnée éludée des chercheurs à Rennes-le-Château, et n'est pourtant point tissu dûment songe au Septenaire + 1, mais assidu désastre ensuite !?
*Terre à 4+3x2=10, +5+4+3 = 22 - V = XVII, étoile du tare haut, à l'unité de Janus la pansée du jour ci-dessus !
Virgo en Cérès n'est aster au hideux, qu'en 13 il fallut que l'émoi soit et qu'en 12 les mois sont découpés lése ans ?
La sentevr monotone n'est point de mise à la reine de la fin de l'été aux moissons et récoltes, à Senlis et ailleurs;
L'Oise haut vu d'en bas place la Vue et l'Odorat en V.O. de beau séant qui n'est ni lance ni Lens et ni nuit silence.
La réflexion du Baron : Transe pas rance de vitre aille autoriser ce jour ombre et lumière à cette chaire fantaisie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire