Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui de carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss piqua en l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic en cloche ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au camail nourri de staff à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre du vrai éradiqué des faux bourgs en vrac et fourré à l'air mine de ver-ité divers-e et grisante de la tête aux pieds...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

15/11/2012

De bout et d'or dur CE NUM-éro très in-né ce coup là s'écoule au Rhum miné qui d'ivresse s'écoute, lors s'écroule de vent le Qua-tor-zième et calme plat de mise en scène au dessein animé si dés-astre en destin qu'allégeance aux cenTUries en ait bre-telles, s'y est de ténue clé décelée à l'emporte-pièce tant que sceau ne peut enDOsser sot-tise.

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)

Allégorie par Cesare Ripa, XVI° siècle, qui aurait
pu inspirer (en blême ?) TENET CONFIDENTIAM ?
************ TENET CONFIDENTIAM ************
Cassissier : Ribes Nigrum s'y sied
de fruits en grappe à disjoncter...
P-S : O & A en quatre à 2 x 2 ou 2 + 2
Mia fedeltà mi lauda ?
La circonstanciée reprise de Seth emblème de la Confiance de Cesare Ripa par Poussin avec son sceau appelle à piocher dans l'arène anodine en projetant des hypo-thèses équi-tables notées latines De Mise au chiffre, et d'andante fa-ce-tte en musique :
Aucun doute en suite d'octave à son insu-fflé aux consonances...
La réflexion du Baron :
XXVIII = 4 x 7 = 28 = 2 x XIV allant droit : BoiS de cerf, hure de sang-lier, et miroir aux alouettes en tête de peu lots tons d'orgues du Grave à l'Aigu scient ère ou sidèrent d'un tel changement de gamme mineure à majeure comme une gageure pas terne au-stère, la confiance règne et le confit d'ans-e angelet de coing ?

2 commentaires: