Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui de carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss pique à l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au staff nourri à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

12/11/2012

Monarque et ses flèches Martiennes et Mercurielles à DispOsition des diX positions PauMées sur Cibles si bleues, En faire hache va l'hôte telle Mesa-venture à tabler coques pastel en neuf dure à l'as le cas échéant dont Ré mis au Régime Draconien de sitôt dès avant que le Sol se tisse de FaTum en facture, L'une justifiant l'âpre mi-ère faut-e ?

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)

Stonehenge, référent-ciel ? Ici les mégalithes, et les
56 trous d'Aubrey sont plus anciens et plus autour...
Mars du
Scorpion ?
8° signe...

Mercure de
 La VIerge ?
6° signe...
Comme 2 Marines ?
Rosace à zodiaque de Tournai l'attention du M en bas Lance et VIrgo ?
Quelques "anomalies" à relever, com-mises en volon-taire ?
Il est à noter dans la chapelle C-astrale de Rennes le Château (l'église Saint-Pierre étant dis-pa-rue) que quatre des stations de chemin de croix figurent au fond en Largeur : VI,VII,VIII & IX, soit un total de TRente, comme le concile éponyme ou bien les 30 degrés égaux uniformisés de chacun des signes du zodiaque, tandis que les constellations initiales de référence aux signes ne sont pas égales entre elles. Ces stations sont précédées et suivies évidemment de part et d'autre en Longueur par 2 x stations du chemin de croix I à V & X au XIV luisant, mais trop tournent envers ?
La réflexion du Baron :
Les 56 trous d'Aubrey de Stonehenge furent découverts au XVII° siècle et officiellement vers 1666, date à laquelle l'enseignement de l'astrologie fut supprimé à La Sorbonne, il est assez étonnant de retrouver sous le porche de l'église-chapelle castrale Marie-Madeleine à RLC : 56° d'angle formé par la croix portée sous L'entrée avec l'orientation Est de son socle en façade, mais Boudet abor-de la vraie langue celtique, alors aussi de vrais mégalithes vers Rennes-les-Bains ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire