Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui de carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss piqua en l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic en cloche ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au camail nourri de staff à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre du vrai éradiqué des faux bourgs en vrac et fourré à l'air mine de ver-ité divers-e et grisante de la tête aux pieds...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

25/11/2012

Gorgone gardienne de secrets, Bouvier gardien des BoeufS, eux-mêmes hébergés gardiens du noeud gordien sous (dOUble) joug, joujou pas si douX à porter que bijou, hibou sur CaiLlou dE Stonehenge, chou à l'e-au de pou-sser le genou sous la table (d'orientation), car d'où CHerCHeR cet X qui couve de couvre-chef CHurch & Hill en RLC ? Altaïr « Al nasr al tair » et Véga, aigle et lyre là légende " le bouvier et la tisserande" AVe quand X est l'incOnnU...

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)

Gorgonéion méd-usé de Blanchefort,
kiffé le Rat d'eau ?
T'Horus : la ruse aurum de Rome 
en whi-sky à huit cieux ?
NEC PLVRIBVS IMPAR i.n.p., Inpou ou Anepou ?
Astrologue CHerCHant Pou Sain de CLé dans le SoL-air-e ?
 
Vitrail à Bugarach...
Fluctuat nec mergitur ?
Eglise de Bugarach,
au toit de clocher en
accent circonflexe ^.
De Joug de B-oeuf-S ou d'yeux exorbités d'Asmodée, ça tourne
sans sourciller d'arcades dénudées à des arcanes dénouées ?
Chou-ette, Hibou, Pou-ssin de Ca-ille ou mi-eux : Coq SoLide sur Roc de basse-cour est PaSteur des réveils à l'au-rore, à six debout sur un seul pied au blason d'Hautpoul. Le soleil levant en poupe (sur vitrail) sur coque en roux et roue (de fortune ?) à la hune et d'effort à l'armature,
Pech de Bugarach =
Poissons et...............................................Pou
Capricorne H(aut) (ou Si ♭ allemand).....Chou
de(ux)
Bélier.......................................................Bijou
vers(eau)
Gémeaux.................................................Genou
TauReau (Rotas).....................................Joujou
Cancer (et Lion ?)..................................CailLou
d'Hermès.................................................Hibou
La réflexion du Baron :
Les signes du zodiaque cités sont du Printemps et de l'Hiver (PecH ?) + Cancer, quant au hOUx :  Urbi et Orbi est d'arôme bien cOnnU de Pape et Prière épris d'ornières à VoIX traçée fête, et luit qui en verve et verbe de-venait diction de jour autant qu'en CHemin de croiX afin d'éviter d'endosser tout... CH-A-OS ?! Et par Henri Boudet : "...c'est ainsi que le cromleck de Rennes-les-Bains se trouve intimement lié à la résurrection ou, si l'on veut, au réveil inattendu de la langue celtique..."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire