Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château

Vous êtes bien sur le blog référent d'une vi.site iné.dite et p.ass.ionnante à RenneS-LE-Château
Blog laiSsant les autres fins chercheurs de RLC... suR Le Carreau (très étroit) commis de l'un-KoNu, en signant et singeant carré-ment sur le bureau un ratiss-age contextuel PluS large, holistique et HIStorique de l'affaire : de Chênes Le Râteau à Ras Le Chapeau borsalinO Du turban écru qui n'est f(e)UTre cuit de SerPe hier à 8 clos mercuriel de lemniscate qui de carré L'est d'a-nalemme, Rainette Le Chat teigneux Nique au LA Poussif ce cRêt de voie LaCtée dans L'éther Nuitée du sacré au ça crée réciproque-ment admis ton d'out-rage à BI-blIOthèque aire de mots crus sans écarter l'épate, car l'essence ciel pour kiss pique à l'erse d'épis sûrs est sans tort de faire parler d'écho sans rengaine la déco des toiles et d'étoiles en toute connais-sance de cOzze à Passer y forme Qu'au do(u)ble vaut vert d'alambic ReSTe Un simulacre d'amBiValence ainsi cousu d'un D.on M.ystérieux si cossu en son tuf de spoulga et coque de bruit hier au staff nourri à l'affable et monacal occulte isthme qu'un pOtLatCh s'En fAIlle et qu'à cet égoïste et terrible lice égosillée d'invective dualitaire, l'irénisme à l'ET IN ARCADIA E-GhOst lui(t) vaille à l'unisson un pré en bulles à l'uni-vers pont y fit cale en file ou tri d'un binoculaire monologue en noir et blanc et en coule oeuvre...

*************

Ecclésiaste 1/11 : " On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard."
Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire dil.et.tante de l'occident en ce lieu se concentrent et concernent entre autres les grands alentours, ci-dessous les différentes pages de ce blog, cliquables :

25/11/2012

Gorgone gardienne de secrets, Bouvier gardien des BoeufS, eux-mêmes hébergés gardiens du noeud gordien sous (dOUble) joug, joujou pas si douX à porter que bijou, hibou sur CaiLlou dE Stonehenge, chou à l'e-au de pou-sser le genou sous la table (d'orientation), car d'où CHerCHeR cet X qui couve de couvre-chef CHurch & Hill en RLC ? Altaïr « Al nasr al tair » et Véga, aigle et lyre là légende " le bouvier et la tisserande" AVe quand X est l'incOnnU...

Rennes-le-Château : le fond et la forme de l'histoire de l'occident se concentrent en ce lieu (et concernent entre autres les grands alentours...)

Gorgonéion méd-usé de Blanchefort,
kiffé le Rat d'eau ?
T'Horus : la ruse aurum de Rome 
en whi-sky à huit cieux ?
NEC PLVRIBVS IMPAR i.n.p., Inpou ou Anepou ?
Astrologue CHerCHant Pou Sain de CLé dans le SoL-air-e ?
 
Vitrail à Bugarach...
Fluctuat nec mergitur ?
Eglise de Bugarach,
au toit de clocher en
accent circonflexe ^.
De Joug de B-oeuf-S ou d'yeux exorbités d'Asmodée, ça tourne
sans sourciller d'arcades dénudées à des arcanes dénouées ?
Chou-ette, Hibou, Pou-ssin de Ca-ille ou mi-eux : Coq SoLide sur Roc de basse-cour est PaSteur des réveils à l'au-rore, à six debout sur un seul pied au blason d'Hautpoul. Le soleil levant en poupe (sur vitrail) sur coque en roux et roue (de fortune ?) à la hune et d'effort à l'armature,
Pech de Bugarach =
Poissons et...............................................Pou
Capricorne H(aut) (ou Si ♭ allemand).....Chou
de(ux)
Bélier.......................................................Bijou
vers(eau)
Gémeaux.................................................Genou
TauReau (Rotas).....................................Joujou
Cancer (et Lion ?)..................................CailLou
d'Hermès.................................................Hibou
La réflexion du Baron :
Les signes du zodiaque cités sont du Printemps et de l'Hiver (PecH ?) + Cancer, quant au hOUx :  Urbi et Orbi est d'arôme bien cOnnU de Pape et Prière épris d'ornières à VoIX traçée fête, et luit qui en verve et verbe de-venait diction de jour autant qu'en CHemin de croiX afin d'éviter d'endosser tout... CH-A-OS ?! Et par Henri Boudet : "...c'est ainsi que le cromleck de Rennes-les-Bains se trouve intimement lié à la résurrection ou, si l'on veut, au réveil inattendu de la langue celtique..."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire